La récolte du miel est une étape délicate et primordiale de l’apiculture. Afin d’optimiser la production, il faut allier savoir-faire et responsabilité sociale. C’est ainsi que les partenaires d’Elojema ont pu fournir un produit de qualité, tout en respectant la biodiversité. Voyons leur manière de procéder.

A la découverte de la récolte « eco-friendly »de nos miels


En tant que production artisanale et naturelle, le gros du travail dans la production du miel est réalisé par les abeilles. Ces dernières sont des espèces endémiques de Madagascar, disposées dans des ruches placées selon les normes. Voici comment les abeilles fabriquent le miel. La première étape pour les abeilles consiste à butiner le nectar des fleurs. Après être transmis aux abeilles ouvrières de la ruche, le nectar va être chargé d’enzymes pour déterminer la composition du futur miel. Les abeilles vont ensuite le disposer dans les alvéoles afin de le faire sécher. Le processus de maturation du miel va alors commencer. C’est là qu’intervient l’apiculteur. Quand la teneur en eau est inférieure à 18% et que le miel occupe les ¾ du cadre, il est temps de le récolter. Pour cela, il existe diverses techniques.La récolte cadre-à-cadre consiste à enfumer la ruche et à balayer le cadre pour enlever les abeilles. C’est une méthode rapide et couramment utilisée. La récolte au chasse-abeille est une méthode optimisée. La seule condition est que le couvain ne soit pas situé dans la hausse. On utilise un minimum de fumigation, et il n’y a aucune perte de miel. La récolte au souffleur est une autre technique rapide et efficace. Un souffle est émis pour repousser les abeilles, afin de prélever le miel. Nos apiculteurs partenaires agissent en respect des abeilles mellifères. Ils ne prélèvent qu’une partie du miel, en veillant à laisser une large réserve pour la survie des colonies.

Une préparation éthique et ancestrale du miel


Le miel récolté est ramené à la miellerie, où les cadres seront désoperculés. Cela veut dire qu’on va enlever la couche de cire renfermant les alvéoles. Un couteau peut suffir à cette tâche. Une fois les alvéoles ouvertes, on procède à l’extraction du miel. Pour cela, on utilise un extracteur. C’est une sorte de grande cuve à manivelle qui permet de sortir le miel des cadres. Quand le miel est extrait, on remarque qu’il y a encore des impuretés, des petits bouts de cire. On procède alors à la filtration du miel à l’aide d’un grand tamis. La dernière étape est la maturation du miel. Le liquide doré est disposé dans un lieu sec sous une température de 20°C où il va reposer pendant un certain temps. Il ne faut pas oublier qu’un miel pur va se cristalliser tôt ou tard, tandis qu’un miel frelaté restera toujours liquide. Les miels qu’Elojema revend sont tous authentiques. Ils ont été produit en total respect de l’environnement, de façon biologique.


Les fournisseurs d’Elojema tiennent à coeur les intérêts de l’écosystème. Tout le processus de fabrication du miel est naturel et artisanal. De la culture des plantes mellifères à l’entretien des ruches, tout a été fait en accord avec la conservation de la nature. Ainsi, en vous procurant du miel de chez Elojema, soyez à la fois assuré de son authenticité et de son implication dans la préservation de la biodiversité. Que demander de plus pour se délecter de ce produit exotique si exquis?

Panier Item Removed. Undo
  • No products in the cart.